• Dominika

Assise de la Sagesse deuxième édition 13 février 2022 par Frédéric La Combe (L.Lhundroup)

Dernière mise à jour : 29 mars




La Sagesse, quels bienfaits pour l'humanité ?

L'Unité dans la diversité



Bref compte-rendu

Pour en savoir plus visionner la vidéo

La première session de la deuxième édition des Assises la Sagesse en visioconférence ont réuni 500 personnes autour de la Sagesse, en tant que fondement de la spiritualité, dans son unité et de sa diversité avec les contributions de :

Swamini Amrita Jyoti Prana, représentante d'Amma en Europe, présidente de la fédération védique de France ;

Lama Denys Rinpoché, maître bouddhiste français, fondateur de la Buddha University,

Père Philippe Dautais, prêtre orthodoxe, responsable du Centre de Sainte-Croix ;

Philippe Yacine Demaison, Soufi, fondateur des Assises de la Sagesse.


Notre très cher et éminent ami, Edgar Morin dont la personnalité et l’œuvre contribue grandement à l’inspiration de cette rencontre, n’a malheureusement pas été en mesure de nous rejoindre ; il nous a adressé le message suivant :

« Je suis alité trop fatigué par une crise ; j’aurais voulu vous dire que s'il y a diverses Sagesses les unes retirées du monde ou vouées au perfectionnement intérieur les autres dans le monde et ses passions prenant le parti de l'amour mais que toutes les Sagesses ont besoin de l'auto examen du regard critique sur soi-même de débusquer le mensonge à soi-même d'être compréhensif, de cultiver bonté et générosité »

Et, en un clin d’œil à la suite de notre rencontre, il twittait ce matin 14 février :

« Il y a une contradiction indépassable entre les fermetures ethniques, nationalistes, religieuses et le besoin d'une conscience d'humanité commune au XXIe siècle ».

Quelques perles dans l’infini collier des Sagesses

Dans une ambiance sympathique et féconde se sont esquissées quelques perspectives de l’immense richesse que constitue la ou les Sagesses profondes de notre patrimoine spirituel universel. Face à la crise multiple que nous connaissons en particulier dans ces aspects écologiques et à la menace existentielle (ONU) qu’elle fait peser sur l’humanité, l’incapacité à transformer le paradigme responsable de ce désastre pose cette question étrange : aurions-nous perdu le sens commun ? Pourtant l’héritage de la Sagesse éternelle dans ses différentes expressions demeure dans le cœur des hommes. Notre responsabilité est de savoir faire appel à cette Sagesse, de la cultiver, de la partager et de faire entendre sa voix.

Après un hommage rendu au grand sage que fut le vénérable Thich Nhat Hanh, dont on pourra trouver sur le site des Assises de la Sagesse, un des très beaux enseignements sur l’interdépendance, les échanges ont dégagé quelques perles de la vaste guirlande que constitue la Sagesse dans la filiation de la Philosophia perennis. Celles de l’Inde qui resplendit dans le concept de la tradition védique du Sanatadharma, le Dharma éternel, la loi de l’harmonie universelle et son mode d’emploi qui dépasse ou précède les religions et les englobe dans leur unité et leur diversité.

L’absolu que découvre ou dévoile la Sagesse peut être dit omniprésent et polycentrique ; il se vit dans son unité non dualiste et s’exprime dans une multitude de noms. L’unité est le lien de la diversité, tout procède de cette unité du Vivant. Dans l’existence humaine, la dualité y fait obstacle, la purification et le dévoilement sont le chemin vers le retour à cette Unité. Deux pôles fondamentaux de la Sagesse éternelle peuvent être envisagés comme : l’amour altruiste et la compréhension de la réalité de l’interdépendance.

La voie royale vers l’absolu est l’apophatisme, c’est-à-dire l’évacuation de tous les concepts dans l’expérience du silence commun aux tradition contemplatives.

L’expérience rassemble et les concepts divisent. Pour comprendre et vivre cette unité dans sa diversité il est nécessaire de surmonter les dogmes conceptuels rigides et les croyances aveugles qui sont causes d’enferment et de conflits. C’est la condition pour être en mesure de coopérer la main dans la main.

Suite au prochain épisode : Dimanche prochain 20 février, les applications éthiques de la Sagesse dans nos modes de vie contemporains.


4 mars 2022

21 vues0 commentaire
AS logo + texteJanine_edited.png