temple.jpg
arnaudDejardins_edited.jpg

Arnaud Desjardins
 Recevoir ―Donner ―Faire

       C'est toujours l'homme qui est au centre de la vraie spiritualité, c'est de l'homme qu'il est question.  C’est à l'homme qu'on s'adresse. L'être humain a d'abord reçu, non pas la vie, ce qui est une expression impropre car la vie ne naît pas et ne meurt pas, mais, pour parler comme les Orientaux, un corps physique. Si nous n'avons pas d'abord reçu un corps physique, nous ne sommes plus des hommes parlant à d'autres hommes à la surface de la terre. L'homme commence par recevoir. C'est à travers ce corps physique et ses cinq sens que vous pouvez recevoir. À partir de là, vous pouvez faire, fût-ce faire une tarte, faire une petite sculpture en terre glaise ou faire de nombreux enfants, et vous pouvez donner. 

     Distinguer bien ces trois termes : toute votre vie, chaque instant de l'existence est le déploiement d'un de ces trois termes. A la fois nous faisons, à la fois nous donnons, à la fois nous recevons.  Ces trois fonctions peuvent être distinguées et peuvent aussi être considérées comme inséparables. “Recevoir.” Je deviens une expression de Dieu. Je deviens, à mon niveau, l'héritier du royaume, le Fils de Dieu, l’égal de Dieu - dans ma petite sphère, je reçois. La création entière chante la louange de Dieu et ce matin, voilà que moi je reçois : le soleil se lève, je reçois sa chaleur, je reçois sa lumière, les oiseaux chantent pour moi, la création entière est là pour me donner. Et Oser le vivre. Ça n'est ni de l'égoïsme, ni de l'égocentrisme, c'est de la véritable spiritualité. Recevez d'une manière tout à fait nouvelle. Et si vous éprouvez ce sens sacré, surnaturel, de la réception, il est certain, vous le verrez, qu’un recevoir médiocre tombera de lui-même.

       (…) Toute votre existence peut prendre ce sens sacré, et là est votre responsabilité. Si vous n'y pensez jamais, si vous l'oubliez, si vous retombez au niveau ordinaire, si vous recevez sans conscience ce que vous recevez, si vous faites sans conscience ce que vous faites, si vous donnez sans conscience ce que vous donnez, si vous n'êtes pas vigilant, vous êtes mort comme l'ont dit tous les sages. Vous avez manqué votre vie en tant qu'homme.

   Si vous recevez consciemment, si vous donnez consciemment, si vous faites consciemment, vous découvrirez que ce que j’ai dit aujourd'hui est vrai.

                   

      Arnaud Desjardins, Pour une Vie Réussie, un Amour Réussi, Éditions de la Table RondeParis, 1985