Texte Fondateur

AS logo + texteJanine_edited.png

      Jamais, dans son histoire, l’homme n’eut tant besoin de l’héritage universel de la Sagesse (s) qu’aujourd’hui. Sagesse que nous écrivons au singulier de par sa source unique/universelle et que nous incluons dans un pluriel de par les différents visages et paroles qui l’ont révélée.

    Constatant de multiples ruptures avec les principes d’harmonie, de cohérence et d’unité, devant les manifestations d’une   toute puissance déshumanisée, face aux effondrements annoncés, la Sagesse demeure.

      Philosophie, métaphysique, présence, amour… la Sagesse existe dans nos vies en tant que source d’inspiration, de méditation et d’action.  Elle est avant tout une expérience et un exercice de transformation.    

                                                                            

     Offrant des perspectives et des moyens auxquelles les plus grands sages de l’humanité ont puisé, de Lao Tseu à Bouddha, de Shankara à Socrate, d’Ibn Arabî à Saint Thomas d’Aquin, la Sagesse éclaire les zones d’ombres qui menacent aujourd’hui l’équilibre de nos vies. C’est encore elle qui transforme notre égoïsme en altruisme, dans l’intérêt du bien commun.

      Lorsque l’intelligence et l’éthique dégénèrent, la Sagesse est un refuge, mais aussi un recours quand les inconséquences humaines mettent en péril l’équilibre du Vivant.

      C’est elle, encore, qui éveille notre esprit à la juste compréhension de l’Unité dans la diversité, donnant sens à l’aventure humaine, à la beauté et aux métamorphoses de la vie.

     Elle nous invite à une vision profonde et libératrice, à un élan de solidarité et de coopération entre les personnes et les peuples.

      La Sagesse interroge le Réel dans toutes ses dimensions, discriminant entre illusion et vérité. Elle redonne à chacun sa place légitime, inscrivant l’Essentiel au centre de nos vies. Elle fait de nos interrogations un chemin, de nos réponses une expérience personnelle. Par sa clarté, une nouvelle lecture du Vivant s’offre à nous, ouvrant au silence, permettant à ce qui est fondamental et nécessaire de se relever.

      Cette quête toujours renouvelée est celle de la Connaissance profonde, de la Lumière et de l’Amour : Sagesse immémoriale qui comble à jamais le cœur humain. Des personnes authentiques, lucides et fraternelles naissent de cet éveil. La Sagesse est un véritable hymne à la vie respectant les équilibres qui unissent la terre, l’homme et le ciel. Entreprenons de retrouver l’intelligence première et son universalité, revenons à la simplicité naturelle de l’esprit guidés par les voix/voies des prophètes et des sages qui en sont les hérauts.

 

      «Les bodhisattvas n’ayant rien à obtenir s’en remettent à la perfection de la Sagesse et demeurent en celle-ci. Leur esprit sans voile est sans peur ; et lorsque l’errance (l’illusion) est complétement dépassée, c’est l’ultime Libération».[1]     

     « Celui à qui la Sagesse ( Hikam) a été donnée a bel et bien reçu une dotation immense. Ne se le rappellent que les êtres doués de conscience profonde vivant au cœur du Réel-Vrai. » [2] 

1] Le cœur de la prajñâpâramitâ, la perfection de la sagesse, mère des bouddhas, trad. Denys Rinpoché, 2008.

2] Coran (Sourate 2, Verset 269) Traduction de Maurice Gloton 2007.

Philippe Yacine Demaison  et Frédéric La Combe (L. Lhündrup) 

ramana-maharshi. carré.jpg
ma.jpg
Kodo_Sawaki_Zazen.jpg
Mâ Ananda Mayî
Kôdô Sawaki Rôshi
34_SingleDrawing1Trungpa.jpg
teresa_de_liseaux.jpg
thich.jpg
Chögyam Trungpa Rinpoché
Sainte Thérèse de Lisieux
Le Maître Zen Thich Nhat Hanh
guenon-rene.png
Cheikh Abdel Wahid Yahya (René Guénon)